Accueil > Vivre & se divertir > Environnement > Réserves naturelles

Réserves naturelles

Site de Gentissart à Villers-la-Ville

L’ancienne sablière de Gentissart, située entre Tilly et Mellery sur la commune de Villers-la-Ville, a été acquise en 1996 par la Province du Brabant wallon en vue d’y constituer un site didactique d’intérêt biologique. L’exploitation du sable sous le niveau de la nappe phréatique a donné naissance à plusieurs plans d’eau totalisant près de 7 hectares et exempts de toute pollution. Hormis ces étangs, ce site d’une superficie de 26 hectares est composé de milieux variés (friches, remblais, zones sableuses, boisées…).

Grâce à un Comité de gestion composé de 19 membres dont plusieurs scientifiques (biologiste, géologue, botaniste...), les inventaires réalisés à ce jour sur le site de Gentissart ont permis de montrer sa biodiversité et son potentiel biologique.

L’évolution de la faune et de la flore du site de Gentissart présentera à terme un grand intérêt didactique.

Le public et les écoles pourront s’y rendre, uniquement sur demande, afin d’y découvrir et d’y observer la nature. Par ailleurs, un poste d’observation accessible de l’extérieur est en projet afin de permettre à chacun de découvrir entre autres les oiseaux aquatiques. Ces derniers, tout comme les insectes et les batraciens, bénéficient à Gentissart d’un habitat privilégié. Le milieu végétal est également d’une diversité particulièrement intéressante puisqu’il avoisine la centaine d’espèces.

Vu la valeur écologique et scientifique de cette sablière, elle a été reprise comme site Natura 2000 et est devenue une réserve naturelle agréée par la Région wallonne en 2004.

Un nouveau DVD de présentation de la réserve de Gentissart a été réalisé. Composé à la fois d'un bref historique de la sablière, il présente également les différents milieux qui la composent aujourd'hui. Ce DVD didactique se présente sous la forme d'un film et de plusieurs modules montrant la biodiversité du site.

Le DVD est destiné tant aux écoles qu'aux associations de conservation de la nature et est disponible gratuitement par demande écrite et motivée auprès du service provincial du développement territorial.

Voici la liste des oiseaux qu'on peut y observer:

Cygne tuberculé 
Cygne noir 
Bernache du Canada 
Ouette d'Egypte 
Fuligule milouin 
Fuligule morillon 
Canard colvert 
Sarcelle d'hiver 
Perdrix grise 
Grèbe castagneux 
Grèbe huppé 
Grand Cormoran
Héron cendré 
Busard des roseaux 
Buse variable 
Faucon crécerelle 
Gallinule poule-d'eau 
Foulque macroule 
Petit Gravelot 
Vanneau huppé 
Bécassine des marais 
Bécasse des bois

Chevalier aboyeur 
Chevalier culblanc 
Chevalier guignette 
Mouette rieuse 
Goéland brun 
Pigeon colombin 
Pigeon ramier 
Coucou gris 
Hibou moyen-duc 
Martinet noir 
Martin-pêcheur d'Europe 
Pic vert 
Pic épeiche
Alouette des champs 
Hirondelle de rivage 
Hirondelle rustique 
Hirondelle de fenêtre 
Pipit des arbres 
Pipit farlouse 
Bergeronette printanière 
Bergeronette des ruisseaux 
Bergeronette grise

Rougequeue noir 
Merle noir 
Grive litorne 
Rousserolle verderolle 
Fauvette babillarde 
Fauvette grisette 
Fauvette des jardins 
Fauvette à tête noire 
Pouillot véloce 
Pouillot fitis 
Mésange bleue 
Mésange charbonnière 
Pie bavarde 
Choucas des tours
Corbeau freux 
Corneille noire 
Etourneau sansonnet 
Moineau domestique 
Pinson des arbres 
Linotte mélodieuse 
Verdier d'Europe 
Bruant jaune

Site naturel de La Taisnière

Ce site, de quelque 9 hectares, ancienne propriété des Raffineries Tirlemontoises, est situé sur la commune de Ramillies, non loin du lieu-dit « Fond aux crapauds ».

Cette ancienne sablière laissée à la nature dans une zone de cultures intensives (Hesbaye) constitue un refuge unique pour la faune et la flore de la région.

Ce site, géré par le même Comité que celui de Gentissart, est devenu propriété provinciale en 2004.